Forum RP Amour Sucré Sweet Love Highschool

Bienvenue à Sweet Love HightSchool, forum RPG manga inspiré du jeu Amour Sucré. Incarnez un personnage du jeu ou créez un rôle inédit et vivez une histoire unique.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rebelle
Localisation : En train de casser le nez à quelqu'un ou en plein "sport"
Messages : 19
Date d'inscription : 28/06/2013
avatar
Rebelle
Jake Fröst
MessageSujet: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Mer 28 Mai - 10:46

 
Jake Fröst
       
Age: 20 piges
Date de naissance: le 11 Septembre 1993
Lieu de naissance: Ecrire ici                     
Origine: Américano française de descendance coréenne 
Sexe: Un mec
Groupe: Personne extérieure je pense
Signe particulier: Ecrire ici  
Image hébergée par servimg.com
Feat Jake F.



Me chauffes pas ou tu le regretteras amèrement!

 


*Premier Commandement: Tu repartiras les pieds devant...et dans un cercueil!*

Dans le bureau de la société que dirige Jake, un journaliste branche un enregistreur et enclenche la cassette afin de s'acquitter de sa lourde tâche: interviewer le jeune parrain dans le cadre d'un article...

Journaliste: Bonjour Mr Fröst, nos lecteurs aimeraient en savoir plus sur vous. Alors ma première question: comment vous définiriez-vous en un mot?

Jake *se sort une cigarette* : Bagarreur...pour la simple et bonne raison que je ne rate jamais une occasion d'en coller une à quelqu'un mais pas dans n'importe quelle conditions non plus.

Journaliste: Lesquelles?

Jake *se calant sa clope entre les lèvres et l'allume*: Il me faut une bonne raison comme de la provocation ou alors avoir fait quelque chose qui ne me revient tout simplement pas. Je préfère quand même avertir une ou deux fois mes cibles avant de leur en coller une...ça pourrait leur éviter certaines choses désagréables.

Journaliste haussant un sourcil* : Comme quoi par exemple?

Jake *tire une première bouffée* : Dans le meilleur des cas? Un aller simple pour l'hôpital. Mes hommes vous le diront tous: aucuns d'entre eux ne m'a jamais battu lors de match de boxe d'entraînement et j'ai un bon crochet du droit...tellement bon que si je vous en décoche un, croyez-moi que vous allez faire un vol plané sur quelques mètres avant de vous rétamer lamentablement au sol, la tronche en sang...et de toutes façon j'ai un code qui vous dira mes intentions : si je veux juste me contenter de vous en coller une, je mettrais juste un gant à ma main droite, histoire de me protéger les phalanges...et aussi histoire d'éviter de laisser mes empreintes digitales *ricane*... par contre si je retire ma précieuse montre...*laisse sa phrase en suspend*...

Journaliste *reprenant la fin de la phrase de Jake* : Si vous retirez votre montre...? *déglutit en appréhendant la réponse*

Jake *en regardant le bout incandescent de sa cigarette qu'il recale entre ses lèvres puis le journaliste* : ...si je retire ma précieuse ça voudra dire que vous repartirez les pieds devant dans un cercueil parce que dans ce cas, je peux vous garantir que vous ne reverrez jamais la lumière du jour. Mais je descends pas sans raison : je préviens toujours avant pour laisser à mes cibles une chance de s'en sortir...

Deuxième commandement : De trop me contrarier tu éviteras...et aussi de te mêler de ce qui ne te regarde pas...

Journaliste *qui vient de changer sa cassette* : En dehors d'être bagarreur, quels sont vos autres traits de caractère?

Jake *écrase le mégot sa clope dans le cendrier qui trône sur son bureau et le regarde l'objet avant de lever ses yeux vers le journaliste* : Je dirais pas trop colérique en revanche je reconnais être très autoritaire avec mes hommes. C'est simple : quand ils me disent ou font quelque chose qui ne me revient pas, je ne beugle pas...par contre vous pouvez être certain qu'un cendrier volera dans la pièce pour aller se fracasser sur l'un d'eux.

Journaliste *en notant sur son calepin*: Vous vous dites pas trop colérique mais vous affirmez balancer des cendrier dés que quelque chose qui ne vous plaît pas est dite ou faite...vous l'êtes quand même un peu, dans le fond, non?

Jake *en haussant un sourcil et en affichant un sourire carnassier* : Pas colérique...juste très susceptible, c'est pas pareil. 

Le journaliste regarde Jake en se disant qu'il le trouve un peu flippant et se demande s'il va lui poser la prochaine question qui lui vient en tête...

Journaliste *un peu embarrassé par sa question* : Je vois mais est-ce qu'il vous arrive d'être calme et sympa tout de même malgré les traits de votre caractère que vous venez de nous dépeindre?

Jake *en riant* : Bien sûr tout le temps quand on ne cherche pas à m'échauffer les nerfs.

Journaliste *en poussant un soupir de soulagement* : Et sur le plan sentimental comment êtes-vous?

Jake *en s'enfonçant dans son fauteuil* : Du genre insatiable qui sait quand même s'adapter à l'autre...

Journaliste *en haussant un sourcil* : S'adapter à l'autre?

Jake : Oui par exemple si la personne veut être en couple libre, je m'adapterais mais je garantis pas que ça dure longtemps comme situation...je me connais et à un moment donné ou un autre je vais vouloir l'exclusivité de mon ou ma partenaire. Je suis un brin possessif et jaloux, je ne supporte plus voir mon ou ma partenaire s'envoyer avec d'autres que moi si je suis en couple libre.

Journaliste *sourit* : C'est compréhensible. Y a-t-il des moments où il vaut mieux éviter d'être trop près de vous en dehors de celui où vous faites voltiger vos cendriers?

Jake *rit* : Quand je suis bourré, c'est très FORTEMENT déconseillé d'être à proximité de moi...j'ai l'alcool très amoureux.


J'suis un beau gosse ♫

 


Je suis ce qu’on pourrait qualifier de bel homme sans vouloir me vanter et d’après ce que m’en a dit ma mère, je suis même le portrait craché de mon salaud de père biologique.


Je fais un peu plus de 1m80 et possède un physique assez musclé par endroits pour ne pas dire athlétique que là aussi j’aurais hérité de mon père...en fait à bien m’y regardé et d’après une photo que ma mère avait vue sur internet et qu’elle m’avait montrée, eh bien je lui ressemble vraiment traits pour traits. Le même regard de fauve gris, la même couleur de chevelure brune au reflet un peu caramel, la même musculature et la taille aussi...j’ai cru comprendre que mon père était assez grand, lui aussi


De ma mère, j’ai peut-être juste hérité les traits fins du visage et cette manie de fumer clope sur clope. Ma musculature, je la travaille à l’aide d’exercices et en particulier la boxe que je pratique autant régulièrement que le sport en chambre. Mes poings en ont vus et bien que je ne sente pratiquement plus la douleur quand je frappe quelqu’un, je les protège toujours à l’aide d’un gant en cuir noir que j’enfils avant de cogner que ce soit pour punir ...ou même tuer.

Sur le plan vestimentaire, je suis plutôt dans le genre décontracté avec un jean le plus souvent et un veston sans manches que je porte à même la peau avec de grosses chaussure...du moins ce style-là, c’est dans la vie de tous les jours. En revanche quand je suis en rendez-vous avec mon père adoptif, je m’habille un peu plus classe, allant même jusqu’à coiffer mes cheveux en arrière. Cependant notez bien que tous mes vêtements, qu’ils soient décontractes ou non, sont tous faits sur mesure compte tenu de ma grande taille.

Niveau accessoires et bijoux je ne porte essentiellement que ma montre avec peut-être un pendentif de temps en temps mais rien de plus

Un avenir et un destin inattendus~

 
~~~Fruit d’un viol...~~~

Tous les enfants naissent de deux parents qui s’aiment et qui ont toujours désiré avoir un fils ou une fille. Tous...sauf moi.

Mon histoire commence par une froide nuit d’hiver de Décembre 1992 en Corée du Nord, dans une grande ville proche de la forêt. Nous sommes à la veille de Noël et les rues sont en effervescence et grouillantes de monde faisant leurs achats pour le réveillons et pour certains retardataires les cadeaux qu’ils vont offrir à leurs proches. 

A quelques pas de là, dans un quartier reculé de cette effervescence se dresse love hotel presque miteux situé au-dessus d’une boîte de strip-tease et dont les chambres sont toutes occupées par des prostituées offrant leurs services à ceux qui sont en manque et qui peuvent se payer ce genre d’extra en douce. Les clients sont plutôt divers et variés même si les hommes mariés, cherchant une aventure extra-conjugale d’un soir ou plus, sont les plus récurrents.
 
Et ces clients...eh bien c’est l’un d’eux qui a foutu ma mère en cloque, ce soir-là, et pas forcément de la manière la plus douce qui soit. Pourtant même dans la prostitution quand vous voulez avoir recours aux services de l’une des filles, il y a des règles primordiales à respecter et en particulier : 

*Premièrement, seule la fille est en droit de toucher son client en sachant que le panel de ses services est tout de même limitée. Le client ne doit en aucun cas la toucher ou juste des caresses qui ne vont pas trop loin.

*Interdiction d’échanger des baisers pendant le service

et surtout...

*Toute pénétration est prohibée car la fille pourrait tomber enceinte et il est bien connu que les clients ne s’intéressent pas de trop à une fille en cloque.

Et pourtant ce soir-là, le client dont ma mère était chargée n’a pas respecté cette troisième règle malgré les protestations de celle-ci. Il avait beau être séduisant avec son regard de fauve, ses cheveux bruns et son corps plus que parfait...mais ce client sentait l’alcool à plein nez et en était pas mal imbibé selon ce que l’on m’en a dit. Alors évidemment dans cet état vous vous croyez invincible et surtout vous vous croyez tout permis. 

Malgré les protestations de ma mère, ce type l’a prise sur le lit à plusieurs reprises, couvrant sa bouche pour étouffer les cris de cette dernière. Car bien que bourré, il savait qu’il transgressait une des règles et même si le mac était au courant, il s’en foutait pas mal vu que le dit client avait payé un paquet de blé pour les services de ma mère. Le client resta la nuit affalé sur ma mère en pleurs, une fois sa semence déversée en cette dernière et lorsqu’il se tira le lendemain...il se barra en lui laissant un petit «cadeau» dans le tiroir.

Environ trois semaines plus tard après ce viol, ma mère montra les premiers signe d’une grossesse avec les nausées matinales et tout le toutim et elle fut de moins en moins demandée par les clients suite à ça...vous aurez bien évidemment compris que ce client n’est nul autre que mon père même si ce crétin en dehors d’un gros chèque qu’il a fait à ma mère pour acheter son silence sur son viol, il n’a plus jamais donné signe de vie.

Ma mère décida de garder cet argent pour moi et tenta de refaire sa place parmi les prostituées malgré sa grossesse afin de pouvoir continuer à gagner un peu d’argent en plus du chèque qu’elle avait déposé sur son compte. Bien entendu, ce ne fut pas facile car compte tenu de son état, les clients étaient devenus rares à la demander mais le peu qu’elle avait la payait plus que bien et de ce fait elle avait acquis largement de quoi s’occuper de moi pendant mes premiers jours d’existence. 

Après s’être longuement demandée si elle devait avorter ou me garder, elle finit par se décider pour la seconde option et voilà comment un 11 Septembre plus tard je vois le jour dans une chambre de love motel presque miteux.

L’accouchement de ma mère se passa dans la plus grande discrétion à l’aide de quelques-unes des prostituées avec qui elle était devenue amie ainsi qu’une sage appelée en urgence quand ma mère avait commencé à perdre les eaux. Ce n’est qu’après de longues heures de travail dans la douleur et les cris étouffés de ma mère que je vins au monde alors que l’une de ses amies faisait le guet pour être certain que le mac ne pointerait pas. Et dés mes premiers cris, une autre se chargea de me nettoyer en me calmant puis m’emmitoufla dans un linge propre avant de me poser sur le ventre de ma mère qui me prit dans ses bras...

Vous allez certainement vous demander «Pourquoi autant de précautions vis-à-vis du mac? Si ça le dérangeait qu’une de ses filles se fasse violer sous prétexte que le client avait payé un prix énorme, il devait bien se douter que ce cas de figure arriverait, non? Ou alors il a accepté ça pour le fric?». Eh bien en fait...oui c’était uniquement pour le fric car il avait bien prévenu ses filles que si l’une d’entre elles tombait enceinte il y aurait deux solutions qui se présenteraient à lui : soit il enverrait le gosse à l’orphelinat...soit il l’abandonnerait dans une poubelle quitte à ce que le môme y meure de froid. 

Ma mère ne souhaitait ni l’un, ni l’autre pour moi alors avec l’aide de ses amies, elle fugua du love hotel miteux avec le peu d’affaires qu’elle avait, le pactole qu’elle avait amassé en plus du très gros chèque de mon père et moi-même dans les bras. Ce fut l’une de ses amies qui nous hébergea, jugeant que prendre une chambre d’hôtel pour ma mère ne servirait plus qu’à engloutir le chèque et l’argent durement gagné qu’autre chose et cet argent-là ma mère en avait besoin pour m’élever. Avec un prétexte de leur cru ma mère et son amie s’étaient arrangées avec le mac pour qu’elles puissent tourner au niveau du service afin que l’une d’entre elles soit toujours avec moi pendant que l’autre travaillait. Ce dernier toujours avide de fric, avait accepté.

Leur petit stratagème dura jusqu’à mes 8 ans...et à mes 8 ans, ma mère n’eu d’autre choix que d’avoir recours à l’une des solutions mentionnées par son mac concernant les gosses de ses filles, seulement voilà : elle n’a pas vraiment choisi la bonne . Et tout commença à cause de l’une de ses collègues...

~~~Trahison, exécution, abandon...~~~

La jalousie...un ressentiment que l’on peut éprouver mais aussi dont on peut en être victime alors que l’on a rien demandé. C’est un peu ce qui s’est passé pour ma mère qui a été victime de la jalousie et l’envie d’une de ses collègue de travail: depuis un petit moment elle avait constaté que ma mère et son amie semblaient venir à tour de rôle travailler au love hotel et au début, elle pensait que ce n’était que passager, alors, du coup, elle n’y avait pas trop prêté attention...jusqu’à ce qu’elle constate que le petit manège s’allongeait sur la durée. Elle se demandait pourquoi ma mère et son amie avaient le droit d’alterner et pas. 

Elle alla alors poser sa question au mac qui lui donna en guise de réponse, l’excuse que lui avaient servi ma mère et son amie. Mais  même cette réponse ne sembla pas convenir à la collègue qui décida alors de prendre en filature l’amie de ma mère qui rentrait du travail un après-midi. Elle la vit entrer dans sa maison et me vit par la même occasion par entrebâillement de la porte alors que l’amie de ma mère essuyait ses pieds en me disant bonjour avant qu’elle ne la referme. Personnellement j’avais grillé cette femme en train de nous espionner simplement...il semblerait que dans le même temps, elle aie faussé compagnie à un client venu la voir exprès et sans même en avertir le mac. Elle ne le savait pas encore mais elle allait payer le prix de son absence de vie ce soir-là alors qu’elle serait rentrée au love motel.

Ce soir-là, ma mère rentra du travail mais je la trouvais différente des autres soirs: habituellement elle était toujours enjouée en franchissant la porte, heureuse d’avoir pu terminer sa journée pour enfin me voir et allait même jusqu’à me prendre dans ses bras pour me faire des bisous et des câlins même si j’avais décidé d’être bougon pour la journée...habituellement mais pas ce soir-là. Alors qu’elle venait de franchir la porte et que je me précipitais vers elle pour l’accueillir et lui raconter ma journée, elle m’apparut la tête basse comme résignée et abattue alors qu’elle me serrait contre elle mollement tout en marchant en direction du salon. Si je l’avais bien observée, j’aurais pu voir des larmes rouler sur ses joues...les larmes d’une mère à qui on vient de demander de faire une chose horrible et qui n’a pas d’autre choix que de s’y plier. Son amie comprend alors immédiatement l’état de ma mère...

«Ne me dis pas qu’il a tout découvert...pas après 8 ans? demanda-t-elle inquiète à ma mère

- Si...*sanglote*...et quelqu’un l’y a aidé. Je...j’aurais dû me méfier de Sayori, je la trouvais trop insistante...on aurait dû se montrer plus prudentes, Mikoto - rétorqua ma mère qui ne pouvait plus contenir le flot de larmes qui la secouait.

- SAYORI??!! Cette garce est vraiment prête à tout pour finir dans le lit du mac!!!! fulmina Mikoto

-Même à te suivre après s’être renseignée sur nous auprès de lui apparemment ...*sanglote*...- commença ma mère

-QUOI???!!» la regarda surprise Mikoto

Ma mère s’assit en me prenant sur ses genoux et expliqua tout à Mikoto entre deux sanglots: le mac l’avait chopée alors qu’elle venait tout juste de terminer avec son dernier client et lui avait demandé à lui parler. Elle l’avait alors suivit dans son bureau et là , il lui a tout déballé en lui assénant une gifle pour lui avoir menti pendant 8 ans et caché qu’elle avait un fils. Il lui avait également dit qu’il pouvait lui pardonner sa faute et la garder mais en y mettant une condition...

«Laquelle? Dis-moi ce que cette râclure a osé te demander... -ragea son amie.

- Je...il...» commença ma mère en passant une main dans mes cheveux avant de serrer contre elle.

Elle fit de nouveau prise de sanglot avant d’avouer que le mac n’accepterait de la reprendre à son service qu’une fois qu’elle se serait séparée de moi. Son amie la regarda atterrée alors que de mon côté, j’avais l’impression de chuter sans fin dans un gouffre noir à cette annonce...

«Mais...enfin c’est ton fils! Tu ne peux pas faire ça à Jake...il n’a pas à payer pour nous.

-Je n’aie pas le choix Mikoto...»

Mikoto se mordit la lèvre au sang et la colère se faisait à présent sentir dans sa voix notée de dépit et de frustrastion. Elle baissa la yeux avant de les relever et de demander brusquement 

«Donc toi tu dois abandonner ton fils alors que sa pétasse va s’en tirer à bon compte? C’est ça??!!! Réponds au moins à ça sans réfléchir!!!! cria presque Mikoto

-Tu le connais aussi bien que moi sur ce point..Raoul déteste les balances et tu sais aussi bien que moi quel sort il réserve à celles qui dénoncent les autres. Alors je peux te garantir que Sayori ne s’en sortira pas aussi à si bon compte que tu le dis...elle n’en sortira pas vivante tout simplement» dit fermement ma mère après un silence.

Quelques jours plus tard, on apprenait qu’effectivement le corps d’une femme avait été retrouvé dans une ruelle proche du love hotel avec une balle dans la tête tirée à bout portant...normalement j’aurais dû m’en réjouir sauf que dans le même temps ma mère m’avait emmené en forêt en prétextant une balade pour oublier un peu ce qui s’était passé ces derniers jours...sauf que pour une simple balade, je trouvais qu’elle avait emmené un peu trop de valises et qu’elle avait un peu trop blindé ma veste au niveau des poches.

Nous avions déjà pas mal marché quand nous avions fini par nous arrêter au beau milieu d’une clairière. Nous nous sommes assis et avons commencé à manger le pique-nique qu’elle avait préparé tout en discutant. Un peu plus tard elle me caressa les cheveux en me demandant si je pouvais aller lui cueillir un bouquet de fleurs des bois pour elle et tout content de lui offrir ce bouquet j’avais acquiescé . En courant j’étais parti lui cueillir les plus belles fleurs que cette forêt possédait  et j’ignore combien de temps j’y avais passé mais quand je suis revenu à la clairière pour offrir le bouquet à ma mère...celle-ci avait tout simplement disparue du plaid où nous nous tenions..

Au début, j’ai cru à une partie de cache-cache improvisée et j’en rigolais mais au fur et à mesure que les heures passaient mes rires firent bientôt place d’abord à l’inquiétude puis la panique vint la remplacer avant l’incompréhension puis la tristesse et surtout le sentiment d’avoir été trahi...

...car au final ma mère avait exactement exécuté ce que son mac lui avait demandé: elle venait tout bonnement de m’abandonner...

~~~Déception, colère, errance et renaissance...~~~

J’avais le sentiment d’avoir été trahi par ma propre mère et c’est alors qu’après la tristesse et l’incompréhension, vint la colère: d’abord parce qu’elle m’avait menti en me disant que tout se passerait bien et que cette balade en forêt n’était qu’un moyen de passer du temps ensemble mais aussi parce que la petite conversation qu’elle avait eue avec Mikoto lorsque cette Sayori les avaient balancées au mac elle et ma mère m’était revenue en mémoire...et une partie bien en particulier: celle où ma mère avait mentionné à Mikoto que le mac acceptait de la reprendre et de lui pardonner à condition de se séparer de moi...

J’ignore combien de temps j’ai passé à rester prostré dans cette forêt mais un matin, j’ai décidé que malgré mes 8 ans il me fallait me prendre en main. Animé par une colère noire envers ma mère, j’avais pris mes affaires et était sorti de la forêt afin de me diriger vers la ville où j’allais commencer une errance qui allait s’étendre sur trois ans .

Durant ces trois années, j’ai dû apprendre et devenir malgré moi un gosse des rues, fouillant dans les poubelles des restaurants afin de pouvoir trouver de quoi me nourrir, n’étant vêtu que de vieilles fringues pas lavée et devant me battre aussi de temps à temps avec les autres quand je voyais un coin pour dormir que je voulais me réserver.  J’ai appris à vivre dans le froid, sous la pluie, sous la neige mais avais un peu plus de mal par les temps de grosses chaleur. Bientôt,  la façon dont je me battais fit le tour de la ville et une bande finit par me proposer de les rejoindre. 

 Il devint également très vite évident que faire les poubelles ne suffisaient plus pour me nourrir et je me mit alors à voler les passants pour avoir un peu d’argent sur moi. De temps à autre, il m’arrivait de tomber sur le quartier où ma mère travaille toujours mais lorsque je croisais cette dernière, je l’ignorais tout bonnement : pour moi elle avait cessé de faire partie de ma vie le jour où elle m’a abandonné dans la forêt. 

Ma renaissance je la dois à un homme qui m’a receuilli alors que je venais de le delester de son portefeuille. Cet homme m’avait promis que si je lui rendais son bien, il s’occuperait de moi, me donnerait un toit, de quoi manger, me vêtir et m’éduquer...bref de quoi me donner un avenir. Je l’avais regardé de longues minutes dubitatif, avant de lui rendre ce qui lui appartenait montrant ainsi mon accord...

Cet homme, mon père adoptif, a tenu sa promesse bien au-delà de ce que je pouvais espérer puisqu’une fois mes diplômes acquis, il m’a littéralement propulsé à la tête de la filiale française de sa firme et dont les bureaux se trouvent dans le centre d’Amoris City. Quant à ma mère, eh bien...je n’aie jamais cherché à la revoir du tout .




    
Derrière l'écran o/

       
Prénom/Pseudo Kana
Age: 33
Comment as tu trouvé le forum? je le connais ^^                     
Et comment le trouves tu? toujours aussi parfait 
Un petit code? "Huguette au pouvoir!"
Un double compte? Ecrire ici

© Laxy pour Sweet Love




_________________


Dernière édition par Jake Fröst le Jeu 31 Juil - 23:34, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artiste
Localisation : Quelque part... Je crois...
Messages : 977
Date d'inscription : 06/05/2014

Feuille de personnage
Prénom: Haku Ketsueki
Âge: 16 ans
Statut: Elève (et assassin)
avatar
Artiste
Haku Ketsueki
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Mer 28 Mai - 16:51

Bienvenue !
Bonne chance pour ta fiche

_________________
❝Mensonge...❞
L'homme est stupide, pourtant, je continue à croire en lui. C'est aussi bête, non ? Non, moi je ne suis pas comme eux, les monstres ne sont pas humains. Je suis juste une fausse imitation, un mensonge
Fais attention à toi, et ne me croise jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La plus sexy
Localisation : Dans sa salle de classe
Messages : 38
Date d'inscription : 27/05/2014

Feuille de personnage
Prénom: Reine
Âge: 20
Statut: professeur de physique
avatar
La plus sexy
Reine Fuyumi
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Mer 28 Mai - 17:02

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche ^^

_________________

Yoshino et moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Lun 2 Juin - 20:29

BIENVENUE \o/
Revenir en haut Aller en bas
Rebelle
Localisation : En train de casser le nez à quelqu'un ou en plein "sport"
Messages : 19
Date d'inscription : 28/06/2013
avatar
Rebelle
Jake Fröst
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Dim 29 Juin - 0:13

Merci à tous et toutes ;) ...ouais il va m'en falloir mais je vais y arriver x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitaire
Localisation : Derrière toi, l'arme a la main et prête a te tuer
Messages : 758
Date d'inscription : 19/06/2014

Feuille de personnage
Prénom: Kumiko
Âge: 17 ans
Statut: Elève (et assassin)
avatar
Solitaire
Kumiko Etsu
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Dim 29 Juin - 9:04

Bienvenue!!
Bonne chance pour ta fiche ^.^

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geek
Localisation : Tu veux vraiment savoir ? *smile*
Messages : 258
Date d'inscription : 29/05/2014
avatar
Geek
Dave Carter
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Lun 30 Juin - 6:30

Bienvenue ! calin2
Bonne chance pour ta fichette pompom

_________________


John dans l'oublie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Dim 6 Juil - 12:43

Bienvenue o/

Bon courage pour ta fiche ^^

Si tu as des questions n'hésite pas ^^

Petite question : Veux-tu un avatar fait par nos chers grapheurs?
Revenir en haut Aller en bas
Intello
Messages : 1040
Date d'inscription : 08/05/2014

Feuille de personnage
Prénom: Akira
Âge: 16 ans
Statut: Élève
avatar
Intello
Akira Shiraishi
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Dim 6 Juil - 14:42

Bienvenu ^^

Bonne chance pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Ven 18 Juil - 10:30

Coucou je passe pour dire que le délai est dépassé et je voulais savoir si tu avais besoin d'un délai ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Rebelle
Localisation : En train de casser le nez à quelqu'un ou en plein "sport"
Messages : 19
Date d'inscription : 28/06/2013
avatar
Rebelle
Jake Fröst
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   Jeu 31 Juil - 23:38

Petite up pour dire que man fiche est finie et oui je serais pas contre un vava fait par les grapheurs ^^

merci d'avance

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parle-moi encore une fois comme ça et je te colle un aller simple pour l'hosto (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» " La vie est un ballet; on ne le danse qu'une fois. " (PV Anna Wall' Stood)
» bélier
» [X] Aphrodisiac. [Max] [X]
» (zhora) les faux-cul c'est comme les répondeurs: ça parle que quand t'es pas là!
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP Amour Sucré Sweet Love Highschool :: Fais gaffe ton sac est ouvert :: Dépôt des dossiers :: Fiches en attente-